* Mur de mots *

Publié le 22 Juillet 2011

A la demande de "Timis", voici un post consacré au mur de mots dont vous trouvez l'illustration dans ma classe ici.

 

Si pour les C.P l'utilisation de ce mur semble évident, il peut paraître un peu moins pour les G.S... d'où quelques explications.

 

En préambule, je souhaiterais préciser que je ne fonctionne certainement pas au plus fidèle de la philosophie de ses initiateurs mais cet outil m'ayant plû, je me suis inspirée de ce que j'ai vu sur le net et j'ai adapté... à ma classe.

 

Pour parler du mur de mots, il faut que j'explique un peu ma façon de fonctionner en lecture-langage avec mes G.S. Comme les habitués du blog ont pu le comprendre, je choisis -à partir de mon projet de classe/ ma ligne directrice - des albums en accord avec les thématiques développées... à raison d'un album par période.

 

Cet album va être le point de départ aux compétences à développer selon mes programmations (voir les différents organigrammes dans la section *Projets à partir d'albums de littérature de jeunesse*).

Ainsi, lorsque je travaille en lecture avec mes G.S, nous allons aborder les aspects de compréhension mais également linguistiques. A partir d'un corpus de mots que je définis à l'avance (en gnal, les personnages, les lieux, les objets + au fur et à mesure de l'année les verbes ect...), nous travaillons sur la reconnaissance de ces mots (aspect global puis dès que les Alphas commencent à être appréhendés, en phonologie puis combinatoire) et dès que les enfants sont près, nous attaquons la formulation de phrases.

 

Les élèves construisent donc, à l'aide des étiquettes-mots, des phrases relatives ou non à l'album (nous travaillons sur l'histoire mais les enfants aiment bien aussi formuler des "phrases rigolotes", ce qui nous permet d'aborder la véracité des propos ou la structure de la phrase).

 

Ces étiquettes sont dupliquées en plus petit et intégrées au fur et à mesure dans le mur de mots. A leur tour, ils peuvent construire des phrases librement, individuellement ou a plusieurs. S'ils le souhaitent, ils peuvent recopier -après validation collective- une de leur phrase dans un cahier commun et l'illustrer. Cela nous permet de conserver une trace de leurs recherches et ils prennent plaisir à feuilleter ce cahier d'écrits ou cahier d'écrivainS. Comme pour tout le reste, ce cahier est progressif: les phrases pourront êtreau départ des mini-étiquettes collées puis une copie en scriptes et enfin en cursives.

 

En début d'année, les étiquettes seront peu nombreuses. Elles seront essentiellement composées des prénoms de la classe + jours de la semaine. En général, on apprend également les mots "fille" et "garçons"  + verbe "est"de façon à pouvoir formuler les premières phrases.

 

J'espère avoir été claire sur les explications... A noter qu'il faudra un long accompagnement pour que les enfants intègrent cet outil et l'utilisent en autonomie.

 

  Sans titre 1

Rédigé par Titi77

Publié dans #OUTILS

Commenter cet article

Rose 23/07/2011 16:56


Merci beaucoup pour ces explications. je débute en grande section et j'avoue que le volet "lecture" me fait très peur. J'y vois un peu plus clair à l'aide de ton site.
Encore merci:-)


Titi77 24/07/2011 07:06



Le blog remplit son rôle, alors. Contente de pouvoir t'aider... La G.S est le niveau idéal, tu verras!